Expositions


Exposition 2008 :  A mots couverts
Du 18 Janvier au 7 Février 2008

Une austérité de moyens techniques qui contraste avec la variation infinie de teintes du noir au blanc présente dans ses dessins. Issue de secours, après la nuit, heures noires, interruption, dernier horizons... voilà quelques titres des œuvres exposées. Juste après le tout premier coup d'oeil qui pourrait, par réflexe, faire penser à de la photographie, les dimensions et les formats des dessins (170 X 50 cm), la palette infinie des nuances de gris et la finesse du trait plongent le spectateur dans une atmosphère intense, un univers particulier chargé des interrogations de l'artiste. Grillages inquiétants, clairs obscurs saisissants, arc-en-ciel du noir au gris, angles et triangles construits, déchirure recousue... La variété des dessins est infinie au gré des rêves de l'artiste qui ne sont pas sans rappeler, en beaucoup plus sophistiqués, quelques univers virtuels qui hantent nos écrans. Alain Lestié ne se contente pas de dessiner. Ses écrits sur l'art et sur la culture prolongent ses dessins avec une acuité du regard et une distance par rapport à l'agitation culturo-médiatique au moyen d'une sévérité sans concession. Une écriture substrat de cette exposition, recouverte par la cendre argentée de ses coups de crayons lumineux. Des images fortes dont la substance s'imprime dans nos mémoires comme sur une pellicule argentique. Un grand peintre...

Exposition 2009 :Face à face
Du 23 Octobre au 21 Novembre 2009

Il nous fait pénétrer dans des paysages abstraits d'où émergent ponctuellement des formes, des objets, des mots qui nous sont familiers. Il s'agit d'un processus mental ou se confrontent et se complètent l'abstrait et le concret. En même temps, cet espace temps se transforme et se projette dans l'avenir ou dans le passé, selon la subjectivité de chaque spectateur, en fonction de ses codes et de sa culture propre. Une expérience de pensée, à partir de phénomènes purement mentaux, comme une brèche entre passé, présent et futur. Nul commencement ni fin dans cet univers ponctué de sombre histoire, de volte face, Interstice, emploi du temps, rappel, etc., une interprétation quasi philosophique du monde, en rupture avec la tradition. Véritable poésie de l'abstrait et du concret, les représentations concrètes semblent parfois comme dévorées par le temps, par l'abstrait, objets périssables dans un monde où rien n'est définitivement acquis. Selon Heisenberg, « à l'intérieur d'un système de lois basées sur certaines idées fondamentales, seule certaines manières bien définies de poser les questions ont un sens et qu'ainsi, un tel système est séparé d'autres systèmes qui permettent de poser des questions différentes ».

Catalogue de cette exposition 10€, aux Editions Performarts, collection geste gratuit.