Expositions


Exposition 2007 : Trouver les mots
Du 29 Juin au 27 Juillet 2007

« Là où la poésie attaque les mots, l'inconscient attaque les images »
Artaud

En mai 2005, Nadine Spinoza nous avait offert, avec son exposition très remarquée White Cube, une réflexion sur l'espace, le temps, sa perception et sur la manière dont nous le ressentons... Une interrogation sur le réel, sur nous-même, plus que jamais au cœur de cette nouvelle exposition trouver les mots à la galerie Depardieu du 29 juin au 27 juillet 2007. (Vernissage le 28 juin à 18 h) Sculptures, installations, vidéos, photos, Nadine Spinoza nous entraîne : L'univers pourrait n'être qu'une « extraordinaire illusion », chacun de nous, artiste ou non, crée son propre monde.
Prendre conscience de cela, le ressentir passe sans doute par une réappropriation du corps. Le monde n'est pas « réel », nous sommes le monde », nous dit Nadine Spinoza en inventant des mots, des objets et des images, des signes... « il n'y a ni réel, ni virtuel, il y a ce corps là, et un système de croyances cohérent. »
Christian Depardieu

Exposition 2005 : White cube
Du 1er Avril au 27 Mai 2005

L'artiste installe dans la galerie un cube, The White Cube (2mètres x 2 mètres), dont l'intérieur est entièrement revêtu de miroirs. L'artiste élabore un projet artistique autour de notions liées à la perception de la réalité, à la production d'images , au rapport à soi et à son corps, à l'espace et au temps. Le visiteur est alors amené à tenter une expérience en entrant dans ce cube. L'exposition sera complétée par des photographies de grand format sur cette problématique.
"Ce que nous observons n'est pas la nature elle même, mais la nature exposée à notre méthode d'investigation" Heisenberg.
L'observateur est l'observé. Les règles de la perspective nous renseignent d'avantage sur notre appareil visuel et ses caractéristiques que sur le réel. Notre perception d'un univers tri- dimensionnel est incomplète. En dernière analyse, ce que nous observons à l'infini, dans toutes les directions, c'est "nous-mêmes", notre pensée, notre capacité à élaborer des concepts et à émettre des hypothèses. Le moyen le plus simple pour rendre ces notions accessibles est la création d'un cube dont les six faces internes sont un miroir. Une des faces est un quart de cercle. Le cube ainsi est toujours "ouvert". Entrer dans le cube et tenter l'expérience.