Chargement Évènements

« Tous les Évènements

  • Cet évènement est passé

Exposition Najah Alboukai et Alireza Shojaian – Ombres d’hommes

mars 4 @ 14 h 30 min - avril 17 @ 17 h 30 min

Najah Alboukai et Alireza Shojaian – Ombres d’hommes
Carte blanche à Muriel Mayette-Holtz actuelle directrice du Théâtre National de Nice, ex directrice de la Villa Médicis à Rome.
Ouverture de l’exposition le jeudi 4 mars jusqu’au 3 avril 2021. Exposition prolongée jusqu’au 17 avril.
Entrée libre

Ombres d’hommes,
Au bout de la main, d’une plume ou d’un stylo,
Au bout d’un couteau, d’un désir ou d’une souffrance,
Au bout de leur mémoire, de leur voyage et de leur expérience,
Par petits bouts de corps,
Par petits coups de crayons,
Deux artistes dessinent l’homme

Celui qu’ils ont connu, celui qu’ils ont perdu
dans l’ombre du souvenir et du cauchemar, à la lumière de leur attente,
Ils vont chercher dans leur douloureuse histoire la trace de ceux qu’ils ont laissés en arrière.
Ils dessinent sans relâche presque le même sujet toujours,
Un homme, des hommes, l’homme.

L’un Najah Alboukai est un artiste rescapé qui a laissé ses compagnons de cellules dans l’enfer des prisons syriennes.
A travers son œuvre, il témoigne sans relâche pour redonner un corps aux numéros de chair humaine oubliés au moyen orient.
Petit à petit, il réussit à offrir un peu de couleur aux corps fusains qui noircissent ses cahiers depuis si longtemps.
Il peint pour ne pas pleurer, pour extraire les souvenir de sa mémoire, pour leur rendre un ultime hommage et leur redonner un visage…
Mais c’est sans doute lui qu’il dessine à travers ces corps maigres aux visages torves et suppliants…
Il peint pour dénoncer, pour accuser la violence de cette guerre inhumaine au sang d’une encre noire.
Son désarmant sourire ne nous laisse transparaître aucune de ses souffrances ; seuls ses tableaux nous percent le cœur.

L’autre Alireza Shojaian est iranien, il fut chassé pour ses penchants d’amour.
Il peint l’homme trop en vrai, trop en détail comme pour nous offrir ce qui ne se dit pas, un tremblement d’en dessous la peau.
Sur un support couleur de chair, il scrute chaque pore, chaque poil et le sang fini toujours par affleurer.
Le dessin est pur, troublant, d’un réalisme théâtrale, presque gênant.
Ces corps, nus, anguleux, barbus, chevelus, ces corps offerts semblent chaque fois un peu le sien.
Lui, l’enfant étranger qui connaît tout du masculin.

Ce qui les unit,
Sans doute un sourire d’enfant rescapé des ténèbres
Un trait sur et perçant
L’obsession de cet homme frère
Deux univers singuliers que la vie a rapprochés par hasard
Ce qui les unit réside au moyen orient dans la lutte d’une liberté opprimée
Ce qui les unit est un voile presque imperceptible dans le regard de leur sujets.
Une ombre sur l’homme.

Muriel Mariette-Holtz
Directrice du Théâtre de Nice

Détails

Début :
mars 4 @ 14 h 30 min
Fin :
avril 17 @ 17 h 30 min
Catégories d’évènement:
,

Organisateur

Galerie Depardieu

Lieu

Galerie Depardieu
6 rue du docteur Jacques Guidoni
Nice, 06000 France
+ Google Map
Téléphone :
0966890274